Située, à environ 500 m d'altitude, sur la rivière Tchirtchik qui descend des Tian Chan, Tachkent, l'ancienne Tchatch, fut un centre commercial de première importance reliant les routes d'Asie et d'Europe, devenant capitale de l'Asie centrale au XIXe s. Aujourd'hui capitale de l'Ouzbékistan, elle est la plus grande ville d'Asie centrale, la Porte de l'Orient, où, avec ses 2200 ans d'histoire, l'architecture traditionnelle cohabite avec l'architecture moderne, même si elle fut presque totalement détruite en 1966 par un terrible tremblement de terre. L'URSS décida alors d'en faire un véritable symbole de sa capacité de reconstruction. Tashkent est aujourd'hui une ville moderne de 2 millions d'habitants mais elle a un cachet certain avec ses vastes avenues et ses parcs. L'ensemble donne une impression très verdoyante, ombragée, et où il fait bon flâner et dont les bazars couverts traditionnels ont gardé toutes leurs saveurs, comme le grand marché de Chorzu. Quatre lignes de métro desservent la ville et certaines stations sont particulièrement superbes (attention : les photographies sont strictement interdites). La place principale de la vieille ville a été reconstruite dans un style ancien très réussi sur le site de Khazrat Imam encore appelé Hast Imom, qui se mêle à des bâtiments anciens tels la medersa Barak Khan (XVIe s.) ou le mausolée d'Abu Shashi (XVIe s.). Parmi les autres anciens monuments qui ont résistés au tremblement de terre de 1966, on peut noter la medersa Koukeldach, qui date du XVIe siècle, le palais du prince Romanov (XIXe s.), l'opéra Alisher Navoiy

(1947), la cathédrale orthodoxe (XIXe s.), la cathédrale catholique (XIXe s.). Citons également le magnifique musée des Arts appliqués qui se trouve dans l'ancienne demeure du diplomate Polotsev (XIXe s.). La ville, qui fut l'un des avants postes de son empire, possède l'une des trois statues d'Amir Timour, élevées lors du 600e anniversaire de celui-ci. L'un des trésors que possède également Tachkent est le plus ancien exemplaire au monde du Coran, le Coran original, celui qui fut compilé à la demande d'Osman (Othman) qui fut le troisième calife de l'Islam de 644 à 656 et qui se trouve dans un bâtiment qui lui est réservé sur le site de Khazrat Imam. Il avait été rapporté par Amir Timour à la suite de sa conquête du Moyen Orient (Damas et Bagdad fut prise en 1401).