Plusieurs forteresses s'élèvent encore sur le site d'Ayaz Kala. La plus grande date sans doute de la fin de l'empire Kouchan (Ie siècle) et surplombe une vaste plaine de l'Amou Daria ; jusqu'à la conquête arabe, elle permettait à la population de se réfugier en cas d'attaque. Plus bas, sur un autre promontoire et de construction plus récente, se trouve le palais du « roi Afrig » qui était relié par un pont suspendu à une petite citadelle protégeant le palais.

 

Toprak Kala fut le siège des dynasties du Khorezm entre le IIe et le VIe s. L'ensemble, conçu dans un programme architectural unique et selon les traditions du Proche-Orient ancien, comprend une citadelle et une aire urbaine dans laquelle temples et palais constituent les monuments dominants. La décoration du palais mettait en valeur la royauté et faisait appel à la peinture ou à la sculpture de type hellénistique, avec des emprunts au style animalier scythe. Le site est impressionnant et mérite la visite, mais comme tous les vestiges de constructions en brique crue, demande un certain effort d'imagination.